Les capteurs de stationnement font le saut sur l’asphalte

Pouvez-vous imaginer de vous dĂ©placer dans une grande ville et d’avoir sur votre portable ou votre tablette une carte indiquant les places de parking disponibles dans les rues avoisinantes ? Eh bien, n’imaginez pas plus, car ce système sera bientĂ´t une rĂ©alitĂ©.

L’un des plus grands plaisirs en arrivant dans un grand centre commercial ou un parking moderne sont les systèmes d’information des utilisateurs. Elles nous indiquent le nombre de places de parking disponibles et les moyens de s’y rendre. Pour ce faire, des dispositifs similaires aux capteurs de stationnement actuels sont utilisĂ©s pour Ă©valuer si une place de stationnement est libre ou non. Ces informations sont traitĂ©es et fournies au conducteur en temps rĂ©el.

L’extrapolation de cette approche Ă  la grande ville serait très utile tant pour les conducteurs que pour les habitants de cette ville. On estime qu’environ 40 % du trafic dans les zones urbaines provient de vĂ©hicules Ă  la recherche d’une place de parking. Cela se traduit par des embouteillages dans les zones oĂą l’afflux de conducteurs est important, une augmentation considĂ©rable de la pollution dans ces zones et une plus grande usure de l’asphalte, en raison du roulement supplĂ©mentaire que ces vĂ©hicules gĂ©nèrent.

Jusqu’Ă  prĂ©sent, la seule solution Ă  ces problèmes venait de la main de certaines applications, dans lesquelles les utilisateurs marquaient leur place de parking et, une fois qu’ils avaient repris la voiture, ils entraient dans l’application et la « libĂ©raient », en montrant son existence au reste des utilisateurs qui circulent dans la zone. Une solution inefficace car la mise en Ĺ“uvre de ces applications est rare et, si un conducteur non utilisateur occupe la place de parking, ces informations sont inutiles.

La solution Ă  ces problèmes vient de la main d’une crĂ©ation conçue par la sociĂ©tĂ© UrbiĂłtica, qui entend installer des milliers de capteurs de stationnement dans les rues pour les transformer en rues intelligentes, capables d’informer l’utilisateur en temps rĂ©el des endroits oĂą il y a des places libres.

Le capteur U-Spot

L’un des points clĂ©s de cette rĂ©volution intelligente est un dispositif de dĂ©tection appelĂ© U-Spot. Ce produit a failli ĂŞtre le meilleur capteur de stationnement dans sa catĂ©gorie, car il a la capacitĂ© de dĂ©tecter si le lieu oĂą il a Ă©tĂ© installĂ© est occupĂ© ou non. Pour ce faire, elle dispose d’un double système de dĂ©tection. D’une part, il comprend un capteur optique de stationnement classique, de sorte que s’il perçoit une rĂ©duction de la quantitĂ© de lumière atteignant l’appareil, il est entendu qu’il y a quelque chose dans la zone.

Mais comme ce quelque chose peut ĂŞtre n’importe quel objet comme du papier, des feuilles ou tout autre Ă©lĂ©ment, l’appareil intègre un second capteur. Dans ce cas, il s’agit d’un capteur magnĂ©tique, qui est chargĂ© de voir s’il y a du mĂ©tal devant l’appareil ou non. Si les deux capteurs montrent une rĂ©ponse positive, la place est alors marquĂ©e comme Ă©tant occupĂ©e et les informations correspondantes sont envoyĂ©es au centre de gestion. Un système avec une efficacitĂ© de 98% dans le processus de dĂ©tection des vĂ©hicules.

Parmi les avantages offerts par ce capteur de stationnement, nous avons une installation facile, avec un simple perçage sur le trottoir ou la bordure ; une longue durĂ©e de vie estimĂ©e Ă  10 ans et une installation autonome avec une faible consommation d’Ă©nergie qui ne nĂ©cessite aucun câblage pour l’installation. Il n’y a donc rien de plus simple.

La plate-forme U-Admin

Une fois que nous disposons des donnĂ©es, il est impĂ©ratif qu’elles soient gĂ©rĂ©es efficacement pour ĂŞtre utiles. C’est lĂ  que la plateforme U-Admin entre en jeu. Il reçoit en temps rĂ©el les donnĂ©es de tous les capteurs intĂ©grĂ©s dans le rĂ©seau et les gère pour informer les utilisateurs.

Cette information peut ĂŞtre exĂ©cutĂ©e de diffĂ©rentes manières. L’un d’eux est le mode panneau d’information, dans lequel les utilisateurs peuvent voir combien de places il reste dans chacune des aires de stationnement d’un quartier ou d’un district donnĂ© et se rendre en toute confiance dans une zone oĂą ils savent qu’ils trouveront des places libres, ou Ă©viter les zones oĂą toutes les places sont dĂ©jĂ  occupĂ©es.

En outre, du cĂ´tĂ© de l’utilisateur, il sera bientĂ´t possible d’accĂ©der aux donnĂ©es en temps rĂ©el et par le biais d’une carte, de sorte que les places de parking gratuites dans une zone donnĂ©e puissent ĂŞtre vues sur notre mobile ou notre tablette. Un service qui surpasse mĂŞme les parkings fermĂ©s actuels en termes de confort et qui donnerait aux conducteurs une grande polyvalence pour se garer confortablement.

Du cĂ´tĂ© du gouvernement, l’application de cette technologie permet d’augmenter la rotation des parkings, ce qui est très utile dans les zones de paiement telles que les zones bleues ou vertes. Cette technologie permet de mesurer le degrĂ© d’occupation, le nombre de rotations dans la zone, le nombre total de places de stationnement et mĂŞme de voir oĂą chaque mouvement a lieu, ce qui est essentiel lorsqu’il s’agit de gĂ©rer la mobilitĂ© urbaine par les administrations, Ă©tant donnĂ© que les dĂ©cisions sont prises sur la base de mesures rĂ©elles et non de conjectures ou d’estimations.

Une idée en action

Actuellement, il y a plusieurs villes oĂą ces capteurs de stationnement sont dĂ©jĂ  mis en Ĺ“uvre et donnent d’excellents rĂ©sultats. Parmi ces cas figurent les parkings guidĂ©s d’Alcira, avec 70 capteurs, ou de Figueres, avec 270. Dans les deux cas, on constate une rĂ©duction du trafic d’environ 30 % et une amĂ©lioration de l’occupation et de la rotation des places de parking limitĂ©es, ce qui amĂ©liore Ă©galement la santĂ© du commerce local et l’environnement dans les zones touchĂ©es.

Cependant, ces projets n’aboutiront Ă  rien avec la mise en Ĺ“uvre progressive que l’entreprise mène depuis 2010 au niveau national et international. Cela l’a conduit Ă  gĂ©rer pas moins de 1 500 parkings Ă  Toronto et Ă  MontrĂ©al, soit autant qu’au Canada. Ces chiffres sont comparables aux 1 000 capteurs que la sociĂ©tĂ© a installĂ©s Ă  Rosario, en Argentine. Il est donc probable que de plus en plus de villes dĂ©ploient ces capteurs de stationnement intelligents dans leurs rues pour offrir un meilleur service Ă  leurs habitants.