Comment fonctionnent les capteurs de stationnement

Les capteurs de stationnement sont devenus une technologie récente et, grâce à eux, il est facile de réduire l’impact lors du stationnement. Cette technologie offre différents types d’opérations, qu’il convient de connaître au moment de choisir le modèle qui nous convient le mieux.

Pendant de nombreuses années, de nombreux conducteurs avaient la mauvaise habitude de se garer à l’oreille. C’est-à-dire, reculer plus ou moins rapidement jusqu’à ce que le coup du véhicule derrière eux les avertisse de ne plus bouger. Heureusement, l’arrivée de la technologie dans nos véhicules nous a apporté des capteurs de stationnement, avec lesquels nous pouvons savoir à quelle distance se trouvent les obstacles qui nous précèdent, tels que les autres véhicules, les clôtures, les bornes ou même les piétons.

Une technologie qui se présente sous la forme de différents systèmes, ce qui peut la rendre plus difficile à trouver le meilleur capteur de stationnement pour notre voiture. C’est pourquoi, dans notre désir de vous tenir bien informés, nous analysons le fonctionnement des capteurs de stationnement actuels et ce qui pourrait être plus pratique pour vous.

Capteurs électromagnétiques de stationnement

Le premier type de capteur que nous allons analyser est celui qui utilise la technologie électromagnétique pour son fonctionnement. Ces ondes sont lancées au moyen d’une bande métallique qui est collée à l’intérieur du pare-chocs et qui perçoit la présence d’objets dans la zone où nous allons nous déplacer lors du stationnement.

Grâce à sa conception, ce système présente l’avantage de ne pas offrir d’angles morts pendant le fonctionnement, puisque la largeur de l’élément de détection permet de couvrir complètement la zone située derrière le véhicule. Cependant, nous avons l’inconvénient que le système peut être affecté par la pluie ou d’autres éléments similaires, ce qui peut provoquer des distorsions dans le système. C’est pourquoi c’est une technologie qui n’est pas utilisée aujourd’hui.

Capteurs de stationnement à ultrasons

Contrairement aux modèles électromagnétiques, les capteurs de stationnement à ultrasons utilisent un système similaire à celui utilisé, par exemple, par les chauves-souris en vol. Le système émet une série de sons à basse fréquence, imperceptibles pour l’oreille humaine, qui sont « projetés » vers d’éventuels objets dans l’environnement du véhicule. En fonction du temps nécessaire pour que ces sons reviennent au capteur, la distance aux obstacles peut être calculée et communiquée au conducteur.

Ces systèmes sont les plus courants de nos jours et sont également faciles à percevoir dans les véhicules qui en sont équipés, puisque ces capteurs sont visibles sur les pare-chocs du véhicule. C’est l’un des plus gros problèmes lors de l’installation du système, car il faut enlever le pare-chocs et le percer pour y placer les capteurs. Le système de câblage nécessaire pour que tout fonctionne est également complexe, bien que le processus soit quelque peu simplifié sur les modèles dotés de la technologie sans fil. Toutefois, ce sont toujours les systèmes les plus courants dans les nouveaux véhicules.

Capteurs radar de stationnement

Les capteurs de stationnement de type radar ont un système qui mélange les deux précédents. D’une part, nous avons l’effet de détection des ondes du système à ultrasons, mais dans ce cas, nous n’utilisons pas les ondes sonores mais précisément les ondes électromagnétiques mentionnées dans le premier système que nous avons mentionné.

Le résultat est un système de détection dont la portée est même de plusieurs centaines de mètres, par rapport à la portée plus limitée des deux autres systèmes dont nous avons déjà parlé. Elle a également l’avantage de ne pas être perturbée par la pluie ou tout autre élément extérieur.

C’est précisément grâce à toutes ces fonctions que ce système devient l’option la plus courante aujourd’hui et celle que nous verrons également dans les voitures de demain. En fait, ce système est celui utilisé dans les prototypes de véhicules autonomes ou autopilotés et aussi dans les véhicules dotés de mesures de sécurité, comme le freinage d’urgence. Cela concerne précisément la capacité de ce système à mesurer la distance par rapport à des objets proches, ce qui est fondamental pour le fonctionnement de ces systèmes autonomes. C’est également un type de capteur qui peut être intégré à d’autres éléments, tels que des caméras ou l’ordinateur de bord du véhicule, fournissant ainsi davantage d’informations au conducteur afin d’accroître la sécurité pendant ses déplacements.

Notre recommandation

À ce stade, notre recommandation actuelle porte sur les modèles à ultrasons. Les modèles électromagnétiques conventionnels sont devenus obsolètes avec cette technologie et, en fait, il reste de moins en moins de kits de capteurs électromagnétiques de stationnement sur le marché. Il n’est donc pas du tout intéressant d’investir dans cette technologie.

En ce qui concerne les systèmes de radar, ils sont présents dans un grand nombre de véhicules neufs, surtout dans le haut de gamme, précisément parce que ces nouvelles voitures possèdent le reste des éléments nécessaires pour tirer le maximum de leurs capacités. Parmi ces éléments figurent les technologies que nous avons mentionnées, telles que l’alerte de changement de voie ou le freinage d’urgence. Mais dans un véhicule qui a déjà plusieurs années et qui ne dispose pas de plus d’éléments pour tirer parti de cette technologie, il n’est pas non plus très judicieux de dépenser la quantité d’un de ces capteurs.

C’est pourquoi nous recommandons les capteurs de stationnement à ultrasons. Ces produits sont un peu lourds à assembler mais pas trop complexes, ils n’ont pas les problèmes d’interférence des modèles électromagnétiques et peuvent donner des informations sur la distance par rapport aux objets à notre proximité. Les seules précautions nécessaires que nous devons prendre sont celles liées à leur installation, qui doit toujours se faire selon les instructions du produit spécifique que nous avons acheté et surtout en ce qui concerne la position et la hauteur des capteurs par rapport au véhicule.